logo glaj
Accueil » Tout sur le GLAJ-GE »

Actualités

Elections municipales: 9/10 candidat-e-s sont pour l'accès aux loisirs et aux camps pour tous les enfants et les jeunes

 

90% des candidat-e-s seraient prêt-e-s à faire inscrire au budget de leur commune la somme de 15.- par "Journée-Enfant" comme subvention aux organisations de jeunesse s'ils/elles étaient élu-e-s le 19 avril

255 candidat-e-s aux élections municipales du 19 avril 2015 ont répondu à un sondage lancé par le GLAJ-GE sur la perception du rôle, des missions et valeurs transmises par les méthodes d’éducation non formelle dans le cadre des loisirs éducatifs et camps de vacances organisés par les associations de jeunesse du canton.

 

Missions et valeurs

Dans le cadre d’une démarche réflexive des associations membres du GLAJ-GE en 2012, guidée par la Haute Ecole fribourgeoise de travail social (HEF-TS) de Givisiez – Fribourg, les activités des organisations de jeunesse offrent des plus-values essentielles à notre société :

 RTA petit

Dossier sur la reconnaissance du travail associatif, GLAJ-GE et HEF TS, janvier 2012 : http://www.glaj-ge.ch/images/files/Dossier_accompagnement_RTA.pdf

 

Les candidat-e-s aux élections municipales estiment que les activités proposées par les organisations de jeunesse correspondent aux concepts, valeurs et missions suivantes :

 

Missions candidats petit

Sondage auprès des candidat-e-s aux élections municipales du 19 avril 2015: 255 réponses. 

Les candidat-e-s reconnaissent largement que les loisirs et les camps proposés par les organisations de jeunesse favorisent la socialisation, le respect, l’intégration et donc le vivre ensemble. Ce sont des éléments essentiels à notre société qui peuvent être particulièrement bien abordés dans le cadre de l’éducation non-formelle, concept qui semble peu clair aux candidat-e-s. Le travail de prévention et l’éducation par les pairs (jeunes pour les jeunes) font partie des missions des organisations de jeunesse mais paraissent moins évidents aux yeux des candidat-e-s.

 

Rôle et soutien des communes

96% des candidat-e-s estiment qu’il est du ressort des communes de soutenir cette forme d’éducation non-formelle par les pairs (les jeunes pour les jeunes).

90% des candidat-e-s seraient prêt-e-s à faire inscrire au budget de leur commune la somme de 15.- par «Journée-Enfant » comme subvention aux organismes de jeunesse s’ils/elles étaient élu-e-s le 19 avril !

La subvention « Journée-Enfant » est une somme attribuée par les communes par enfant par jour de camp ou de centre aéré. Cette subvention publique permet aux organismes de jeunesse de réduire le prix payé par les parents. Toutes les commune n’octroyant pas la même somme, il y a une différence de prix suivant la commune de résidence des enfants et donc une inégalité de traitement qui va à l’encontre de l’accès aux loisirs pour tous les enfants et les jeunes du canton.

Suite à une campagne de lobby menée par le GLAJ-GE au début des années 2000, la majorité des communes genevoises subventionnent les participants à hauteur de 10.- par « Journée-Enfant » en moyenne (minimum 4.- jusqu’à 12.- maximum). Le fait que 90% des candidat-e-s sondés s’engageraient à augmenter et uniformiser cette subvention à 15.- par « Journée-Enfant » montre que les candidat-e-s réalisent l’importance de l’accès aux loisirs et aux camps pour l’épanouissement de tous les enfants et les jeunes.

Cela montre également que les candidat-e-s aux municipales mesurent bien le prix de la qualité et de la sécurité. C’est aussi être pragmatique et réaliser que les associations comme les parents ont des moyens financiers réduits et que le soutien des autorités publiques est fondamental. La volonté de pouvoir donner accès aux loisirs éducatifs et aux camps de vacances à tous en augmentant substantiellement la subvention « Journée-Enfant » octroyées par les communes à 15.- marque la reconnaissance du droit aux loisirs pour les enfants et les jeunes de la part des candidat-e-s.

 

L'engagement des candidat-e-s

Téléchargez ci-dessous la liste des candidat-e-s qui ont pris le temps de répondre au sondage du GLAJ-GE et qui soutiennent l’accès aux loisirs et aux camps pour tous les enfants et les jeunes.

LISTE TRIEE PAR NOM DES CANDIDAT-E-S
ou
LISTE TRIEE PAR COMMUNE DES CANDIDAT-E-S

Le 19 avril, élisez vos autorités communales en toute connaissances de cause !

 

 

 

Pétition pour une vie nocturne riche, vivante et diversifiée

Le Collectif pour une vie nocturne riche, vivante et diversifiée

 

Créé le 17 février 2015 avec 17 associations constituantes, le « Collectif pour une vie nocturne riche, vivante et diversifiée » comptait un mois plus tard le double d’adhérents, soit 35 associations de jeunesse du canton. Les associations participantes sont représentatives de la diversité de la jeunesse du canton. On retrouve aussi bien des associations estudiantines et d’élèves du postobligatoire que des jeunesses de partis politiques de tous bords et des associations émanant de la société civile. Le GLAJ-GE a décidé de s’investir dans ce collectif pour faire valoir la représentativité des organisations de jeunesse et donner la parole aux jeunes. Le GLAJ-GE, par son secrétaire général Vladimir Schwager, a donc intégré le comité exécutif du Collectif.

Lire la suite...

Action 72 heures - Séance d'information mardi 3 mars 18h à la Taverne de la Rébuplique

 

L'Action 72 heures expliquée en vidéo!!!

 

 

 

Tu veux en savoir plus sur le plus grand événement jeunesse de Suisse?

Tu aimerais participer mais tu ne sais pas quoi faire comme projet?

Tu as besoin d'aide pour rassembler un groupe?

Tu as une idée mais tu ne sais pas trop comment t'y prendre pour monter un projet?

 

Alors viens nous voir: 

Mardi 3 mars 2015 à 18h

à la Taverne de la République
Rue de Carouge 44

 

Nous répondrons à toutes tes questions !!!

www.72heures.ch
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

News du No Hate Speech Movement

 

Participe aux prochaines action du No Hate Speech Movement!

Evénement de clôture le 28 mars: ensemble contre le racisme et la discrimination en ligne 
Est-ce que tu as envie d’examiner pourquoi les discours de haine en ligne sont problématiques et ce dans le cadre d’ateliers avec d’autres jeunes ? Est-ce que tu veux échanger sur les enjeux et possibilités de faire face aux discours de haine sur internet lors d’un podium intéressant avec des expert-e-s ? Alors viens à l’événement de clôture de la campagne No Hate Speech le 28 mars à l’Hotel Bern, à Berne !

Accès à l'inscription et au programme. Plus d'informations prochainement!

Activités après la fin de la campagne 
Un groupe motivé de jeunes activistes souhaitent faire perdurer le mouvement et organiser des activités en lien avec les discours de haine en ligne après la fin officielle de la campagne. Jusqu’à présent une séance a eu lieu à Fribourg où les premières idées ont été développées.
 
De nouvelles séances auront lieu prochainement. Si tu veux en savoir plus, écris Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  .

 
Connexions – manuel pour l’éducation aux droits de l’homme
La campagne européenne No Hate Speech a élaboré un manuel pour traiter de la thématique des discours de haine en ligne. Il contient des idées et des exercices pratiques pour organiser des activités pour les jeunes dans le domaine des droits de l’homme.
 
Tu peux télécharger le manuel ici.
 

Buts de la campagne No Hate Speech 
  • Amener à une prise de conscience
  • Promouvoir le maniement des nouveaux médias
  • Soutenir l'engagement pour les droits de l'homme
  • Baisser l'acceptance des discours de haine
  • Créer un réseau
  • Etablir un catalogue des discours de haine, développer des outils pour lutter contre
  • Soutenir les victimes
  • Promouvoir la participation des jeunes
 
L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a donné le mandat au Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ) pour cette campagne. Un groupe de pilotage composé de représentant-e-s de l’OFAS, du Service de lutte contre le racisme (SLR) ainsi que de l'association Co-habiter accompagne le CSAJ dans la réalisation de son mandat. 

Session des jeunes : c'est le dernier moment pour s'inscrire!

 

Les politiciens se chargent de ton job pour que tu puisses faire le leur !

 

 

Le conseiller national bernois Mathias Aebischer en vendeur de popcorn, sa collègue zurichoise Doris Fiala en livreuse de pizza, le président du PBD Martin Landolt à la caisse d’un supermarché, la conseillère nationale Genevoise Maria Bernasconi et le maire de Berne Alex Tschäppät en livreurs à vélo : tous les cinq encouragent les jeunes entre 14 et 21 ans dans toute la Suisse à s’inscrire à la Session des jeunes, et donc à s’occuper de leur travail pendant quatre jours en novembre.

Consultez le Site de la campagne !

Les inscritpions sont ouvertes jusqu'au 12 octobre et c'est ICI !

Trio d'enfants
random_2.png
enfant qui grimpe