12 août – Journée Internationale de la Jeunesse

Thème 2019 : « Transformer l’éducation »

Le thème de cette année met l’accent sur les efforts visant à rendre l’éducation plus inclusive et plus accessible pour tous les jeunes, y compris les efforts des jeunes eux-mêmes. Enracinée dans l’objectif 4 de l’Agenda pour le développement durable de 2030 – « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » – la Journée internationale de la jeunesse 2019 examinera comment les gouvernements, les jeunes et les organisations dirigées par des jeunes et axées sur les jeunes, ainsi que d’autres acteurs, transforment l’éducation pour en faire un outil puissant permettant de réaliser le Programme 2030 pour le développement durable.  https://fr.unesco.org/commemorations/youthday

Les organisations de jeunesse offrent aux jeunes des espaces d’éducation non-formelle de qualité

Grâce aux nombreuses formations proposées, et aussi par l’expérience qu’ils acquièrent en offrant de leur temps, les jeunes bénévoles et moniteurs/trices (lesMonos.ch) développent de nouvelles compétences complémentaires aux apprentissages scolaires plus théoriques. En plus des savoir-faire, les savoir-être, ou compétences sociales, que les jeunes découvrent dans la gestion de projets et d’équipes, dans le cadre d’activités menées par les jeunes, et pour les jeunes, sont très utiles pour leur intégration sociale et professionnelle.

A Genève, la nouvelle Loi sur l’Enfance et la Jeunesse prévoit de reconnaître ces expériences dans certains cursus scolaires, principalement en santé-social ; un règlement doit établir à quelles conditions.

Le Programme Jeunesse de l’UNESCO souligne dans son travail que les jeunes ne sont pas seulement des bénéficiaires, mais qu’ils sont des leaders et des partenaires essentiels pour trouver des solutions aux défis auxquels la jeunesse se doit de faire face aujourd’hui. Les jeunes doivent être eux-mêmes pleinement engagés dans le développement social et soutenus dans ce travail par leurs sociétés. idem

Le Prix Jeunesse, organisé par le GLAJ-GE et le Parlement des Jeunes Genevois, rend visible et récompense chaque année l’engagement des jeunes à Genève.

Un Conseil de la Jeunesse sera prochainement institué pour donner plus de poids à la voix des jeunes et créer un lien direct avec les autorités cantonales.

A Genève, le monde associatif est reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel. De très nombreuses associations offrent la possibilité de s’engager pour de multiples causes, ici et ailleurs. Les 65 associations membres du GLAJ-GE sont des lieux privilégiés pour les jeunes qui souhaiteraient commencer à s’engager et bénéficier de l’éducation non-formelle : http://www.glaj-ge.ch/associations-membres/

Nouvelle publication
Le bénévolat des jeunes – Une forme alternative d’éducation

Sandrine Cortessis, Saskia Weber Guisan, Evelyn Tsandev, 2019, Éditions Seismo, Sciences sociales et problèmes de société SA, Zurich et Genève

“Qu’est-ce qui donne envie aux jeunes d’apprendre, de s’engager et de se mobiliser dans une activité ? Cette question intéresse en particulier les enseignants, mais aussi les employeurs. Afin d’y apporter des éléments de réponse, les auteures de cet ouvrage se sont intéressées à une population spécifique : des jeunes âgés de 16 à 25 ans qui ont librement choisi de s’engager dans des domaines associatifs aussi variés que le sport, la politique, l’environnement, l’humanitaire ou l’événementiel. Se basant sur des entretiens, cette étude retrace le parcours bénévole d’une quarantaine de jeunes femmes et de jeunes hommes issus de toutes catégories sociales. Ils évoquent avec fierté les responsabilités qui leur ont très tôt été confiées dans un monde associatif structuré, souple et bienveillant. Leurs témoignages contribuent à mettre en visibilité les nombreux apprentissages et compétences que l’expérience bénévole leur a permis de développer.”

Télécharger l’étude en PDF ou commandez-la en version papier ici